Vacances infernales – 4 –



Levée de bonne heure et fatiguée par les longues heures de route, Chloé finit par proposer :
— Et si nous nous arrêtions un peu pour déjeuner mon amour. Je sais que nous ne sommes plus très loin mais je préfèrerais faire une petite halte avant d’arriver ?
— Comme tu veux ma chérie, je crois qu’il y a la petite auberge où nous nous étions arrêté l’année dernière. Elle est dans le coin et elle était très bien !
Ils s’en rappelaient parfaitement puisque c’était à cet endroit même qu’avait été conçu leur enfant.
Quelques minutes plus tard, Victor stoppait la voiture dans la cour du relais routier « Les Sept Péchés ». L’endroit n’avait pas changé depuis. Tout était tranquille et reposant loin du bruit de l’autoroute. Il gara la voiture sous les pins Maritimes et ils retrouvèrent la même hôtesse qui les avait accueilli la dernière fois. Elle les mena directement à la même table. Cela les fit rire un instant et comme une serveuse approchait, ils commandèrent le plat du jour.
Pendant qu’ils attendaient les plats, Chloé se leva de sa chaise :
— Excuse-moi un instant, il faut que j’aille aux toilettes…

20131028-212238.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s