Mes premiers pas en scrapbooking

J’ai pris le thème de mes copines de Patch pour mettre en scène des photos que j’aime beaucoup.

Je m’étais promis de ne jamais toucher au scrapbooking, estimant faire déjà beaucoup de chose de mes mains, mais comme de bien entendu, je n’ai pas résisté.

Voilà donc mes deux premières pages pour un album souvenir de nos années Patch. Je ne suis pas encore une experte mais j’aime bien…

Tapis chambre d’enfant

Après deux semaines de travail, je viens de terminer le petit tapis tout rond de la future chambre de la poupette. J’ai bien respecté les couleurs, blanc et corail.

Ce tapis se lave très facilement et même s’il en voit de toutes les couleurs, il se lave très bien en machine à laver. Confectionné avec les  » lirettes » coupées dans du polaire blanc, il sèche aussi très bien.

Challenge gagné !

Des moufles pour nouveau né

N’ayant pas assez de lanières pour finir le petit tapis pour la chambre de la poupette et en attendant d’aller chercher ce qu’il me faut pour le terminer, ce lundi j’ai attaqué des petits moufles pour éviter que le nouveau né se griffe le visage tant qu’elle est toute petite.

J’ai coupé dans de la batiste blanche pour l’intérieur et un tissu un peu neutre tout doux pour l’extérieur. Quelques points à la machine et à la main, de l’élastique souple et hop, voilà des petits moufles tout doux…

Pour faire un tapis d’enfant

Alors, astuce lorsque l’on n’ a pas de grosse laine sous la main et plutôt une couverture polaire dans son placard, on fait comme moi, on la transforme en grosse pelote.

Pour cela j’ai découpée la polaire en lanières de 2 cm puis je les ai cousu les une derrière les autres pour en faire une longue lanière que j’ai mise en pelote. Attention, il faut couper du côté élastique et tirer dessus avant d’enrouler. La lanière s’enroule sur elle même.

Pourquoi faire tout cela ?

J’ai l’intention de crocheter un tapis tout doux pour la chambre de la future petite poulette qui arrive fin janvier, début février normalement.

Allez, maintenant il reste plus qu’à crocheter…