« Vacances infernales » ça recommence !


J’avais promis de continuer l’écriture de « Vacances infernales » il y a de cela plusieurs mois.  Pour les retardataires ou bien ceux et celles qui ne se rappellent plus de l’histoire, vous trouverez le début en cliquant sur ce lien

https://atelierdecriture.wordpress.com/2013/10/27/vacances-infernales-1/

La suite est numérotée et se lit facilement.

A partir d’aujourd’hui, je commence donc comme promis la seconde partie de l’histoire qui va se décomposer en billets journaliers.
J’écris et invente au fur et à mesure,  donc j’espère que vous me pardonnerai les quelques imperfections que vous pourriez rencontrer.
Comme pour la première partie,  j’écrirai court et succinct afin de ne pas alourdir le billet et ne pas vous lasser.
Les rebondissements seront multiples afin de vous garder en haleine :-)))

Pour finir,  si j’écris ainsi, c’est parce que cela m’apporte aussi des avantages  :  c’est une sorte de consigne qui m’oblige à me pencher chaque jour sur ma copie et qui me permet de terminer ce que j’ai commencé.  Je vois chaque jour mon roman s’écrire tout doucement, à mon rythme. Vos encouragements sont aussi très important pour moi, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires. Un auteur se nourrit de ses lecteurs, vous le savez bien. Donc. Merci par avance de prendre un peu de temps pour cela.

♡♥♡♥♡♥♡♥♡♥♡

Voici donc venu le temps de la seconde partie de « Vacances infernales »

Chapitre 12

Un an après…

Plus rien ne subsistait des vacances infernales qu’avait vécue Chloé une année après. Elle avait relégué tous ses souvenirs désagréables dans un coin de sa mémoire et ne se consacrait qu’à l’amour qu’elle portait à son petit Thomas qui grandissait et allait sur ses un an.
Sandra et elle vivaient toujours à la Bastide, située en plein coeur de la pinède. D’un commun accord, elles avaient vendu le bateau et s’étaient installée à demeure sur la propriété de Sandra, héritage de ses parents.
Sandra était souvent absente, en mission photo avec Eric Legall qui avait ouvert une agence de photographie et qui vendait ses meilleurs clichés aux magazines féminins de la place. Elle laissait donc Chloé s’occuper de la propriété en toute confiance, ce qui rendait bien service à toutes les deux.
Quant à Victor, il n’avait été condamné qu’à un an de prison avec sursis grâce à l’excellent avocat diligenté par ses parents. Il avait repris ses affaires, trouvé une nouvelle petite amie et tourné la page, du moins en apparence…

♡♥♡♥♡♥♡♥♡

2 réflexions sur “« Vacances infernales » ça recommence !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s