Quelques conseils de bon sens !


I – Tu apprendras à distinguer tes désirs de tes besoins profonds

Se jeter sur des sucreries pour évacuer son impression de fatigue, acheter de nouveaux objets pour calmer ses angoisses sont des stratégies de fuite, des réponses rapides à des désirs immédiats. Mais peuvent-elles réellement vous combler ? Lorsque vous ressentez l’envie urgente de faire du shopping, demandez-vous ce qui ne va pas. De quoi avez-vous besoin à ce moment précis : de repos ? De parler à quelqu’un ? De vous défouler en faisant du sport ? Connaître ses besoins essentiels permet d’y répondre de façon constructive et évite la multiplication d’objets… ainsi que des kilos en trop !

II – Tu réduiras tout au strict minimum

Ce qui est en excès prête à confusion. Trois comptes en banque, quatre sacs à main… Avez-vous le temps de profiter réellement de chacun d’eux ? Simplifiez ! Celle qui ne possède qu’une seule lime à ongle, efficace et fiable, sait toujours où la trouver. Au niveau psychique ou relationnel, il faut appliquer la même discipline : faites grandir les liens avec un seul ami plutôt qu’avec dix autres que vous sentez peu fiables. Concentrez-vous autant que possible sur un seul sujet. Entraînez-vous à ne faire qu’une chose à la fois.

III – Tu ne garderas que le beau et l’utile

Nous consommons trop parce que nous ne sommes jamais satisfaits de ce que nous avons. Investissez dans un seul objet d’excellente facture plutôt que dans dix « pas trop mal ». Choisissez un « organizeur » d’une qualité telle qu’il durera trente ans. Offrez-vous un tableau dont la vue vous comblera plutôt que vingt bibelots fabriqués en série. Au niveau mental, sélectionnez les pensées qui vous encouragent. Dès que vous vous surprenez à avoir à l’esprit quelque chose de mesquin ou de vain, chassez-le. Préférez les pensées centrées sur ce que vous aimez et admirez, et celles qui vous aident à avancer.

IV – Tu préféreras l’authenticité à la quantité

Substituer la qualité à la quantité revient à ne s’entourer que de matières nobles et durables. C’est manger peu, mais des aliments savoureux, frais et non traités. C’est aussi préférer le bois au plastique, le lin naturel ou le coton au polyamide. Un conseil : avant d’acheter, demandez à toucher, peser, tester. Regardez les étiquettes et débusquez les colorants, le synthétique, l’imitation, le faux. Rien ne doit être en toc dans votre vie.

V – Tu créeras ton propre style

Il ne suffit pas de posséder des objets de qualité, il faut aussi savoir les harmoniser. Que la tasse blanche soit parfaite avec le plateau noir, le plateau avec la table, la table avec le canapé, le canapé avec la pièce, la pièce avec votre personnalité. Simplifier son existence, c’est s’efforcer de former un tout, d’avoir un style de vie correspondant à ses goûts, à ses affinités, à ses valeurs profondes, qui se reflétera autant dans votre living que dans la musique que vous écoutez. Ainsi, vous créerez de la cohérence entre votre environnement, vos biens et la personne que vous êtes.

VI – Tu privilégieras l’espace et le silence

Des villes bruyantes et pleines de monde, de voitures, d’agitation, des bureaux, où le téléphone sonne sans arrêt, des émissions de télé dans lesquelles les gens ne parlent pas mais crient… Comment trouver un peu d’espace et de silence ? Eux seuls permettent de se ressourcer et de se vider la tête afin de faire de la place au nouveau. Eux seuls vous donnent une réelle sensation de liberté. Veillez à l’insonorisation de votre habitation. Régulièrement, accordez-vous quelques heures de silence sans télé, sans radio. Faites savoir à votre entourage que vous vous reposez entre telle et telle heure… et faites-le vraiment !

VII – Tu posséderas sans être possédé

Une fois que votre environnement vous semblera avoir atteint le confort et la qualité nécessaires, accordez moins d’importance à tout ce qui est matériel. Donnez, offrez, revendez les biens dont vous ne vous servez pas ou plus. Vivre avec moins permet d’apprécier pleinement ce qui apporte des joies spirituelles ou intellectuelles. Trop de gens sont esclaves de leurs possessions : ils travaillent pour les acheter, les abriter, les assurer, et dépensent leur énergie et leur temps pour les entretenir, les déplacer, et même s’en débarrasser ! Posséder ce dont on a besoin pour vivre est juste. Mais il ne faut pas accorder aux objets plus de prix qu’aux expériences et… qu’à soi-même.

VIII – Tu resteras le plus libre possible

Vivre sans contrainte et sans pression n’est peut-être qu’un rêve. Il est cependant possible de s’alléger de bien des pesanteurs en ne dépensant pas plus que l’on ne gagne, en ne faisant pas d’emprunts (excepté pour sa maison). Vous éviterez aussi de vous compromettre en faisant des promesses ou des confidences dont vous pourriez devenir prisonnier et, pour ne pas être alourdi par la culpabilité, vous reconnaîtrez votre part de responsabilité lorsqu’arrivent les ennuis. C’est en ne s’attachant ni aux objets ni aux idées, ni à l’image que l’on veut donner aux autres, que l’on devient maître de soi, autonome, c’est-à-dire plus libre.

VIV – Tu prévoiras l’avenir pour profiter du présent

Nos plus grandes peurs ? Devenir un jour très vieux, malade, pauvre ou seul. Autant prévenir le mal en faisant tout ce qui est en notre pouvoir aujourd’hui pour retarder l’inéluctable. Ces craintes auront alors moins d’emprise. Vous pouvez dès aujourd’hui prendre soin de votre santé, et éviter la peur de manquer en économisant. Dépensez pour vos besoins plus que pour vos désirs, entourez-vous de beau et de durable. Si, un jour, les choses tournaient mal, c’est de cela dont vous aurez besoin pour ne pas vous sentir encore plus mal. Quelle que soit la destination, et surtout si elle est inconnue, quand on est préparé, on voyage plus léger.

X – Tu nourriras un sentiment d’abondance

Vivre avec peu n’empêche pas de vivre dans l’élégance et le raffinement. Le secret ? Se sentir riche. Riche de pouvoir rire, aimer, lire, penser, bouger. Songez à tout ce que vous avez : l’eau, l’air, la nourriture, l’éducation, l’amitié, l’accès à la culture, à la nature, aux soins médicaux, un toit… De vrais trésors accessibles à la majorité d’entre nous, mais que nous ne considérons pas comme tels parce qu’ils ne portent ni prix ni étiquettes. Prenez le temps de cultiver vos dons, d’embellir votre vie, de profiter pleinement de tout ce que vous avez en vous et autour de vous. Cela vous évitera d’aller chercher ailleurs une richesse qui est déjà là, ici et maintenant.

Voilà de quoi méditer durant un petit bout de temps…

image

Une réflexion sur “Quelques conseils de bon sens !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s