Vacances infernales – 27 –


Pendant quelques minutes, la conversation tourna autour du monde des voileux que Bruno Ravaris connaissait bien. Il avait l’âme d’un marin et vivait sur l’eau depuis déjà plus de cinq ans. En bon célibataire, confia-t-il, il ne se souciait jamais du lendemain et la vie plus que spartiate sur son minuscule voilier lui convenait parfaitement.
– Et vous, demanda-t-il, comment voyez-vous la venue de votre enfant à bord ?
– Tout ceci n’est que provisoire, assura Chloé, nous devons intégrer une petite bastide dans quelques jours, nous préparons un accouchement à domicile.
– À domicile ? fit le jeune homme perplexe, vous ne craignez pas les complications ?
Chloé éclata de rire :
– Je serai secondée par une sage-femme qui a acceptée de m’accoucher. Vous savez, de nos jours c’est de plus en plus courant !

20131204-234725.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s