Vacances infernales – 22 –


Chapitre cinq

Victor frappa du poing sur la table avec une telle force que les bibelots épars sur le bureau du détective, s’entrechoquèrent bruyamment.
– Je veux que vous me la retrouviez très vite, cela fait plus d’un mois qu’elle a disparu et la police ne fait rien !
– Les indices sont minces monsieur Garris, je ne sais pas si nos démarches serviront à quelque chose…
– Et bien, faites en sorte qu’elles aboutissent, je suis prêt à y mettre le prix. C’est incroyable qu’elle ait pu disparaître ainsi !
– À moins de le vouloir vraiment, insinua l’homme en face de lui.
Il avait le faciès d’un tueur dans le corps de gentleman ce qui décontenançait ses interlocuteurs au premier abord.
– Tenez-moi au courant dès que vous aurez quelque chose, coupa Victor sèchement.
Il tourna les talons et sortit du petit meublé qui servait aussi de siège social au plus fameux détective privé de la place.

20131127-201052.jpg

Une réflexion sur “Vacances infernales – 22 –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s