En panne d’écriture


 

Je n’arrive plus à écrire et cela m’angoisse. Deux romans en panne, je procrastine à tout va ! Je me trouve mille choses à faire, mais surtout ne pas me mettre devant mon clavier pour écrire.

Dois-je en déduire que je n’ai plus rien à dire ? Plus de message à passer ?

Mon moi redevient la citoyenne toute simple que je suis et pourtant dans ma tête je veux encore y croire. Suis-je en train de redevenir un ? Où bien mon autre, l’auteur(e), existe-t-elle encore ?

Cet après-midi j’ai encore essayé et rien, pas d’idées à mettre sur le papier, impossible de continuer “Le roman de Serge” alors qu’il était en bonne voie.  Je pense que je vais laissé tomber ce roman qui n’aboutit pas pour l’instant. J’ai lu quelque part que c’est la solution lorsque rien ne vient.

Mais je n’arrive pas non plus à commencer autre chose ! J’ai beau me donner les quatre déclencheurs : situation, personnage, lieu et un accessoire, rien de bien intéressant n’en sort. Que faire ?

Continuer à faire autre chose ?

Ignorer le problème en attendant que cela revienne ?

C’est bien la peine de donner des conseils aux autres, n’est-ce pas !

chat2

4 réflexions sur “En panne d’écriture

  1. A mon avis, il est inutile de se forcer à continuer à écrire son roman si on est vraiment bloqué. Par contre, lorsque cela m’arrive, j’aime écrire sur des feuilles volantes, au hasard, les mots qui viennent. Parfois, cela donne des poèmes, d’autres fois des scènes isolées de roman, et bien souvent des écrits étranges, presque dénués de sens 🙂 Ca permet de patienter ou d’aboutir à de nouvelles idées.

  2. Pas de panique, Nicole, je suis sûre que ça va revenir, peut-être as tu besoin d’une pause, d’exprimer ta créativité dans autre chose, peut-être est-ce la peur de créer, peut-être comme en psychothérapie, cela augure-t-il d’un grand progrès, ou d’une découverte très importante pour toi. Certaines choses sont plus difficiles à « sortir » que d’autres, en tout cas, je ne crois pas qu’on puisse d’un seul coup « finir » d’être auteur, mais parfois on a peur de continuer, peur de ne pas faire aussi bien, peur de ne pas être comprise cette fois. Et tu as bien le droit de prendre ton temps pour nous écrire une autre belle histoire.
    Comme le dit Rébecca, peut-être que tu as besoin de sortir de l’objectif « produire un roman » pour retrouver juste le plaisir d’écrire.
    Bon courage en tout cas, je t’envoie plein de bisous

  3. Merci les filles pour vos commentaires. Cela me revigore et ne vous en faites pas, quand on aime écrire, même si pendant un certain temps on n’y arrive plus, on ne s’arrête jamais vraiment complètement…

  4. Serge m’a dit que ce n’était pas grave si tu ne parviens pas, en ce moment à écrire un roman sur lui, alors ne panique pas.
    Essaye d’écrire sur un autre sujet; moi par exemple….
    Bon, je rigole et tu comprends pourquoi.
    La création, cela ne peut se forcer. Il faut laisser à l’oeuvre le temps de se créer, à notre insu, dans notre corps, tête, esprit, âme, ventre… choisi le terme qui te convient.
    Quand c’est fait, quand tu sais que c’est bon, parce qu’arrive toujours un moment où l’on sait avec certitude que ça y est: les mots, les gestes, quoi que ce soit, viennent tous seuls.
    En attendant, vis, regarde, profite, réjouis toi, amuse toi, étonne toi, fais des mots croisés, joue au sudoku et n’oublie pas de mettre un cahier, une feuille à côté de toi pour y noter l’idée qui parfois, soudainement, sans que tu comprennes pourquoi, transperse ton esprit.
    Good luck, la bise et à bientôt….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s