J’écris un roman – suite 2


Bonjour,

 

Pour faire suite à ma proposition d’écrire en direct sur ce blog mon prochain roman en utilisant le logiciel « J’écris un roman – version 2 », je vous livre ici, la suite de mes réflexions.

 

Après, dans mon précédent billet, avoir trouvé mon sujet, il a (mon sujet) en étudiant les différents exercices qui ont suivis, bien évolué :

il me fallait déterminer l’objectif principal de mon personnage :

Serge doit parvenir à finir son roman commencé. Il se l’ait promis. Il va devoir s’isoler pour cela. Mais, outre les « perturbateurs » et les « tentations » que Serge doit combattre, il doit aussi faire avec « ses démons »…

Je passe le tour des personnages secondaires que j’ai encore du mal à imaginer. Mais je sais que plus je vais cerner mon histoire et plus j’en saurai.

Il fallait aussi que je détermine les problèmes et les conflits qu’il allait rencontrer. J’y vais encore à tâtons car je ne suis pas encore certaine de mon sujet :

Serge, pour attirer l’attention de Suzy qu’il cherche à séduire sans résultat, veut parvenir à finir le roman qu’il a commencé afin de l’éblouir.
Pour cela, il décide d’aller s’exiler quelques temps sur la propriété de ses parents en brousse, afin de lui permettre de terminer ce fameux roman.
Mais, c’était sans compter sur différents phénomènes qui perturbent l’avancer de son manuscrit…

Ainsi, j’en arrive peu à peu à la structure narrative. C’est le plus important pour moi car je sais que c’est là que je vais tenir ma véritable histoire. On me demande de développer plusieurs histoires en parralèle de ma propre histoire pour étoffer l’intrigue.

 

Intrigue A : Serge a un roman a terminer. Y parviendra-t-il ou pas ?

Intrigue B : L’existence non prévu sur la propriété d’un « vieillard » mal embouché, qui sème des obstacles là où on ne les attends pas.

Intrigue C : Suzy, intelligente et belle, profite de l’absence de Serge pour se faire une nouvelle existence avec l’écrivain « chouchou » du moment.

On me demande enfin de définir le plan de mon histoire en déterminant en quelques mots les étapes principales de la structure narrative :

 

PARTIE 1 :
Accroche : Serge et Suzy sortent ensemble mais Serge est jaloux de la fascination que porte Suzy à Nicolas, écrivain reconnu. Dispute…
La situation initiale : Serge est prof mais aussi écrivain. Seulement, il n’arrive plus à finir le roman qui doit le révèler au grand public. D’autant qu’il a soudain peur de perdre l’affection de Suzy qui semble être attiré par « les hommes qui écrivent ».
Exposition Intrigue A (intrigue principale) : Nicolas vient d’obtenir une reconnaissance quelconque. On parle de lui dans les médias. Serge en est jaloux car Nicolas passe mieux que lui, qui est gauche et mal dans sa peau.
Incident déclencheur : Il surprend Suzy dans les bras de Nicolas. Furieux, il décide de partir s’isoler sur la propriété de ses parents.
Exposition Intrigue B (intrigue secondaire) : Serge part donc sur cette propriété fermée depuis pas mal de temps. Il devra remettre en état la vieille maison coloniale afin de la rendre un peu habitable.
Noeud dramatique Intrigue A : Une fois seul, Serge se morfond. Il tombe dans la dépression et se laisse aller.
PARTIE 2
1er obstacle Intrigue A : Alors qu’il est enfermé dans la petite maison, un feu se déclare dans le hangar où se trouve tous les vieux tracteurs. Serge, du coup, tente d’arrêter le feu et se sursaut le « réactive » et lui donne un coup de fouet. Il réussit à circonscrire le feu et décide de se mettre enfin au travail.
2ème obstacle Intrigue A : Serge décide d’aller dans la plaine pour écrire. Il s’installe avec ses feuilles et ses crayons sur une butte. Alors qu’il est entièrement plongé dans l’histoire qu’il écrit : …………………………….
des coups de feu venant de la clairière, lui frôle le bras droit. Blessé, Serge rejoint avec difficulté la maison pour se mettre à l’abri et se soigner. Heureusement, il n’a qu’une blessure superficielle qu’il panse comme il peut.
Il n’a pas vu qui lui a tiré dessus.
1er obstacle Intrigue B : Les jours passent. Le roman avance bien. Alors que notre écrivain est en train de se promener, il rencontre le vieil homme, un certain Ernest,

 

– Je m’arrête là car je suis interrompue intempestivement par l’heure du déjeuner. Je ne suis pas seule dans la vie et il me faut donc aussi penser à la vie réelle. Dommage car j’étais bien partie dans les différentes intrigues…

casseroledansante 

 

La suite donc dans mon prochain billet :-))))

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s