La méthode de Propp


J’ai beeu avoir une expérience assez longue de l’écriture, je reviens toujours à mes premiers « amours ».

Et j’avoue qu’à chaque fois que je dois trouver une idée pour débuter un roman, je reviens irrémédiablement à ce bon vieux « Propp ».

La méthode de Propp va me permettre de savoir de quoi je vais parler et d’en faire un petit tour avant de commencer quoi que ce soit. Alors, un petit conseil, si vous voulez raconter une histoire, répondez à ces questions et vous irez jusqu’au bout :

Qui était donc Vladimir Propp ?

Folkloriste russe Vladimir Propp (1895-1970) inaugure l’analyse structurale du conte dans Morphologie du conte publié en 1928 (Seuil, 1970). Estimant que toute étude génétique et sémantique du conte nécessite préalablement son étude morphologique, il a étudié les contes merveilleux traditionnels, dans lesquels il voit le jeu de « variables » (les noms et les attributs des personnages) et de « constantes » (les fonctions qu’ils accomplissent). Au terme de son analyse, Propp conclut que le conte merveilleux obéit à une structure unique : il établit une liste de trente et une « fonctions » qui s’enchaînent dans un ordre identique, même si elles ne sont pas toutes présentes dans chaque conte. Organisées en deux séquences, à partir d’un manque ou d’un méfait initial jusqu’à sa réparation finale, ces fonctions constituent le schéma du conte merveilleux russe, et probablement, pensait-il, du conte merveilleux en général.

 

Voici sa structure :

1- Choisissez votre héros

Ex : prince, princesse, chevalier, guerrier, paysan, ouvrier, jeune fille, marin, petit garçon, jeune cadre dynamique…

Décrivez-le : âge, sexe, identité, habitation, portrait physique et moral.

2- Imaginez ce qu’il lui manque pour être heureux

Ex : l’amour, l’argent, un père, une mère, un remède, un secret, quelque chose qu’on lui a pris… Ou alors quel méfait va le pousser à agir : bandit, ennemi, bête féroce, sorcier…

3- En partant, il reçoit le conseil d’un personnage qui l’envoie (mandateur).

– Quel personnage ? Fée, père, mère, oncle, prince, voyageur, mendiant, animal…

– Quelle aide ? Secours, renseignement, objet précieux, arme, document…

4- Où et comment part-il à l’aventure ?

– Où : vers quelle destination ?

– Comment : à pied, à cheval, en voiture ?

5- En chemin, il rend service à quelqu’un

– Qui est cette personne ? Enfant, vieillard, femme, prince, voyageur, bandit, PDG…

– Comment l’aide-t-il ? En le protégeant, en le soignant…

– Comment cette personne le remercie-t-elle ? En lui donnant quelque chose : un objet, un renseignement…

6- Il livre un combat incertain

– Qui est l’adversaire ? Un personnage (bandit, monstre, voleur, pirate, sorcière, prince cruel…) ou un obstacle naturel (tempête, neige, froid, inondation, gouffre…).

Fin de la première partie

7- Changement de décor

– Quel est le nouveau décor ? Mer, montagne, désert, ville, village, forêt…

– Comment le héros y parvient-il ? A pied, à cheval, en voiture, en métro, en avion…

8- Nouvelle épreuve contre une force de la nature

– Quel est l’obstacle ou l’ennemi ?

– Comment le héros s’en sort-il ?

9- Il parvient au but

– Quel est le but ? Une île, une montagne, un palais, une caverne, un pays, un temple, une ville, une auberge…

– Décrivez ce lieu.

10- C’est là qu’habite le méchant

– Qui est ce méchant ? Un roi, une reine, un bandit, un sorcier, un monstre, un savant fou, un rival…

– Décrivez-le dans son antre.

11- Il est d’abord vaincu par le méchant

– Comment se déroule le combat ?

– Que devient le héros ? Vaincu, emprisonné, blessé, trompé, chassé, condamné…

12- Il est aidé par son ami

Un bienfait n’est jamais perdu ! La preuve, son ami du premier acte vient l’aider. Comment l’aide-t-il ? Il le délivre, il le soigne, il le cache, il lui donne une arme, un secret…

13- Le héros terrasse son ennemi

– Comment le terrasse-t-il ?

– Quel est le résultat ? (à imaginer en fonction de ce qui précède).

14- Le héros est récompensé par les siens

– Comment est-il récompensé ? Il épouse la princesse, il reçoit de l’argent, des biens, il est anobli, il est nommé chef…

15 – Fin de l’histoire (libre)

 

A vous d’essayer !

Une réflexion sur “La méthode de Propp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s