Auteurs en herbe !


 

Ma première semaine d’animation de l’Atelier d’écriture aux Villages de Magenta vient de se terminer. Cela s’est magnifiquement bien passé. Les enfants ont été très réceptifs et m’ont écris des histoires très intéressantes. J’ai été étonné par leur capacité d’adaptation car ils n’ont qu’entre 8 et 10 ans.
 
De gauche à droite : Mike, Antony, Jeremy, Etienne (un seul jour) Emilie et Shirley. J’ai eu aussi un petit Mathieu le dernier jour.
 
Voici l’histoire d’Antony pour que vous puissiez juger :
 

LE MONDE EN PETIT

 

 

Je m’appelle Antony. Je me promenais dans mon jardin

lorsque j’écrase une plante aux spores rétrécie et je suis

alors devenu tout petit. J’étais vraiment étonné qu’une

plante puisse me faire rétrécir ainsi. J’avais peur parce que

je pensais qu’un oiseau pouvait me manger tout cru en me

prenant pour un ver. Je voulus me mettre à l’abri dans un

buisson lorsqu’une grosse libellule vint vers moi avec un

petit lutin assis dessus, comme sur un cheval. Je lui

demandai :

– Est-ce que vous pouvez me donner votre libellule ?

Et comme il semblait très gentil, il me la donna sans

protester.

– Merci petit lutin, vous êtes vraiment très gentil ! lui

dis-je.

– Tiens, prend aussi mon lance-pierre, tu risques d’en

avoir besoin car ici, la vie est difficile.

Je pris son lance-pierre et je montai sur la libellule. Je partis

au galop quand soudain, une horde de guêpes noires

m’attaqua. C’était une véritable guerre. Je descendis de ma

libellule, pris mon lance-pierre et ramassai des cailloux bien

pointus. Je commençai à les bombarder avec les pierres. Je

fis tant et si bien que les guêpes s’en allèrent bien vite. Je

récupérai ma libellule qui avait eu très peur :

– Merci libellule de ne pas être parti à cause des guêpes, tu es bien brave !

– Antony, Antony !

– Qui est-ce qui m’appelle ainsi ? fis-je.

Je me retournai et vis une fourmi plus grosse que moi.

– Est-ce que tu voudrais redevenir normal ? me demanda-t-elle.

 – Oh oui, j’en ai marre d’être tout petit.

– Alors, mange ce piment magique et tu reprendras ton apparence normale.

– Tu es sûr de ça, ça ne va pas me piquer la langue ?

Non, non, vas-y !

Je pris le piment tout rouge et le mis dans ma bouche. A ce

moment là, je me mis soudain à grandir :

– merci gentille fourmi, criais-je avant de la voir disparaître.

Et c’est ainsi que je me retrouvais dans mon  jardin que je

laissai bien vite pour rentrer chez moi.

 

FIN

 

Voilà, à la semaine prochaine pour de… nouvelles aventures… 🙂

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une réflexion sur “Auteurs en herbe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s