Un site où l’on se régale de bons mots !


 

Extrait du blog de Frenchmat où ceux qui aiment les bons mots et les bons textes aussi, peuvent se régaler. Merci Frenchmat pour ces bons moments de lecture !

Mon conseil, mettez le dans vos flux RSS !

Voici l’un de ses textes :

 

Il y a un cliché célèbre qui veut que pendant les scènes de ménage, les soucoupes soient volantes et que les atterrissages de porcelaine se fassent avec pertes et fracas. Hé bien moi, Arthur Martin, je peux vous dire que les relations inter-vaisselle sont, elles aussi, émaillées de diverses fêlures et que l’argenterie ne fait pas le bonheur.

Je suis l’appareil de corvée de vaisselle, au service de la porcelaine et toujours prêt à remettre le couvert. C’est un rôle ingrat de blanchiment d’argenterie, mais cela fait de moi le témoin “privilégié” de batailles rangées et à couteaux tirés.

Il se trouve que le vieux et prestigieux service qui règnait sur les grandes occasions n’a plus son lustre d’antan et la rumeur court qu’il pourrait rendre son tablier après plus de vingt ans de bons et loyaux services. Il est vrai que ces motifs et dorures sont désormais en demi-teinte et partent de plus en plus au lavage. L’enjeu du moment au sein de la gente vaissellienne, tourne donc autour de cette succession, et du pouvoir et de l’argenterie qui en égouttent.

Ainsi, la poêle, pourtant anti-adhésive, cherche à s’attacher les faveurs du saladier en lui faisant du plat. Cependant, elle s’y est prise comme un manche en lui racontant des salades. Même s’il est un peu fêlé, le vieux saladier n’est pas fou et il a dit à la poêle qu’il n’avait rien à lui o-frire. Depuis, elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. Elle lui invente des casseroles et déclare à qui veut l’entendre qu’il était son Pyrex.

De nouvelles assiettes arrivistes voudraient bien se faire empiler pour se tailler une place dans le compartiment du bas. Les belles superficielles, car soit plates soit creuses, usent de leurs charmes clinquants pour s’offrir en dessert. Mais les fourchettes désargentées ont les dents longues, très longues, à en rayer la terre cuite. Elles rôdent, en bonnes pique-assiette, et ne demandent pas leurs restes pour prendre leur part.

Les cuillères à soupe, elles, ne sont pas trop dans leur assiette et louchent avec de plus en plus d’insistance sur les anses généreuses du saucier d’argent. Elles se sont battues dans un boucan de fer, jusqu’en dehors du panier à couvert pour savoir laquelle aurait le droit de s’y baigner. Moi, qui doit déjà me coltiner une vaisselle de plus en plus souillée, j’ai bien failli en avaler ma pastille Somat-hic. Heureusement, le couteau à pain a coupé court à cette batterie de cuisine, et depuis, la décision est tranchée.

Les tasses sont dépassées par les évènements et en ont ras le bol. Elles ne l’entendent pas de cette oreille et se mettent à boire. Toutes ces sombres histoire ne sont pas leur tasse de thé et elles mettent de plus en plus de Calva dans leur café. Elles finissent les repas complètement ébréchées, mais ce sont les verres qui trinquent. Oui, quand les gestes se font maladroits, se sont bien souvent les verres qui s’en tassent en tés.

Bref, sous couvert de ces incidents, tous les couverts sont sur les dents et ne m’épargnent pas. Cette argenterie ne fait pas mon bonheur, j’en suis complètement rincé.

http://www.frenchmat.net/blog/

2 réflexions sur “Un site où l’on se régale de bons mots !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s